Millésime 2013


2013 s’inscrit en Bourgogne comme l’un des millésimes à plus faible rendement des dix dernières années.

L’hiver et le printemps ont été froids, longs et  humides.  La floraison s'est  faite dans les conditions difficiles donnant peu de raisins. 

Jusqu’à la fin juin, les chutes de température ont été fréquentes, avec même des gelées matinales. 

L’été sec et chaud dans l’ensemble n'a pas permis de rattraper le retard de croissance du printemps. En septembre, un épisode humide et frais de quinze jours a retardé la maturation des raisins. Sur ces millésimes tardifs, la précocité de la Côte Chalonnaise joue en sa faveur. 

La fenêtre de vendange fut courte et délicate avec des conditions météorologiques changeantes menaçant l’état sanitaire des vignes. Plus que jamais le choix de la date de vendange a été crucial. Le tri des raisins à la vigne et en cuverie ainsi qu’une vinification ajustée au millésime feront la différence. 

Les vins sont à ce jour en phase d’élevage et les fermentations malo-lactiques sont déjà bien entamées. Les vins sont prometteurs avec des acidités finalement modérées. Il est à noter que pour conserver un maximum de fraîcheur l’élevage sera un peu moins long que d’habitude.